(Oc e fr) Recuperada e sacralizada dempuèi l’Edat Mejana per la Glèisa catolica per convertir de populacions reticentas coma los cèltas, denigrada puèi per la pensada saberuda, racionala e laïca, ongan Totsants serà encara mai entrepachada dins un contèxt de crisi sanitària e economica.

Sonada Totsants, Martror o Marteron en Occitània, la fèsta dels mòrts es relegada al reng de fèsta comerciala sus fons de folclòr irlandés adaptat, e lo mercat se vira mai que mai cap als mainatges per vendre un molon de confisariás tròp sucradas.

Totun, lo besonh de nos confrontar a la mòrt, de desdiabolizar la nòstra paur pròpria fàcia a nòstra non-existéncia a venir, demòra util uèi, que siaguem cresents o pas. De fait, Halloween es a Martror çò que lo simple bal de masquetas es a Carnaval, valent a dire una fèsta voidada de son sens, de son ròtle de catarsi, una fèsta incomplèta e consumerista. Demòran sonque l’omenatge als èstres cars desapareguts e lo reculhiment que se realizan encara dins una rigorosa intimitat individuala o familiala. En Occitània, la tradicion eiretada del paganisme casèt drasticament pendent lo sègle XX e los/las occitan.a.s aguèron pas de vam de la reconquistar, contràriament a Carnaval, levat qualques excepcions coma a Pesenàs, que s’i tornèt popularizar aquesta fèsta. Las gents s’assajan coma "toristas" a la fèsta dels mòrts que prepausan d’unas comunautats qu’an gardat lors rites, coma los mexicans. Martror es una entrada dins un cicle novèl, cicle de vida, de mòrt, cicle sasonièr tanben, amb la fin del trabalh de la tèrra conselhat per qualques provèrbis occitans.

En 2014, Claude Alranq donèt una conferéncia rica d’ensenhaments e de qualitat granda sul subjècte. Aicí lo ligam : https://occitanica.eu/items/show/10550

I parla notadament de la cresença dels Cèltas per qual los mòrts venián vistalhar los vius a aquela ocasion e los conselhavan sus la valor supausada de lors caps.

Es mai que probable qu'ongan, los mòrts desfisaràn lo confinhament e lo cubrifuòc per nos parlufejar d'una idèas revolucionàrias fàcia als poders francés, espanhòl e italian.

 

(fr) Récupérée et sacralisée depuis le Moyen-Âge par l'Eglise catholique pour convertir des populations réticentes tels les Celtes, puis dénigrée par la pensée savante, rationnelle et laïque, Toussaints va être entravée davantage encore cette année sous fond de crise sanitaire et économique.

Appelée Totsants, Martror ou Marteron en Occitanie, la fèsta dels mòrts est reléguée au rang de fête commerciale sur fond de folklore irlandais revisité et le marché s'oriente particulièrement vers les enfants pour vendre quantité de confiseries trop sucrées.
Pourtant, le besoin de se confronter à la mort, de dédiaboliser sa propre peur face à notre non-existence à venir est toujours utile aujourd'hui que l'on soit croyant ou non.
De fait, Halloween est à Martror ce que le simple bal masqué est à Carnaval, c'est-à-dire une fête vidée de sons sens, de son rôle de catarsis, une fête incomplète et consumériste. Seuls demeurent l'hommage aux êtres chers disparus et le recueillement toujours réalisés dans une stricte intimité individuelle ou familliale.

En Occitanie, la tradition héritée du paganisme a chuté drastiquement au cours du XXe siècle et n'a pas retrouvé d'élan de reconquête chez les Occitans.es contrairement à Carnaval, à quelques exceptions près comme à Pézenas où on a repopularisé cette fête. Les gens s'essaient alors "en touristes" à la fête des morts que proposent certaines communautés, qui elles ont conservé leurs rites, comme les Mexicains.

Martror est une entrée dans un nouveau cycle, cycle de vie, de mort, cycle saisonnier aussi avec la fin du travail des champs conseillé par quelques proverbes occitans.
En 2014, Claude Alranq donna une conférence pleine d'enseignements et de grande qualité sur le sujet dont voici le lien:
https://occitanica.eu/items/show/10550

Il y aborde notamment la croyance des Celtes pour qui les morts venaient visiter les vivants à cette occasion et les conseillaient sur la valeur supposée de leurs chefs.
Il y a fort à parier que cette année, les morts braveront le confinement et le couvre-feu pour nous sussurer quelques idées révolutionnaires face aux pouvoirs français, espagnol et italien.


(photo Olivier Lebaron - rituels festifs saisonniers Collectif Temporadas)

Legit 584 còps
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…