Displaying items by tag: politica

Dissabte, 18 Decembre 2021 16:38

Comunicat de fin deu FPRO

Lo FPRO creat en 2018 anóncia la fin de son activitat coma organizacion politica.

 

En causa, primièr, un constat de mèuca collectiu : esparpalhament dels militants sul territòri dels Païses d’Òc que rend gaireben impossibla una accion locala, d’ambicions probablament desmesuradas per l’efectiu al dintre de l’organizacion e enfin una dificultat constanta dempuèi las annadas 2010 a recrutar d’occitans e occitanas, que respond als enjòcs economics, socials e environamentals de nòstre temps fàcia al neo-liberalisme salvatge e destructor.

Çò que nos mena a considerar la segonda causa de la fin de l’organizacion : lo contèxte e los occitans.

I a un sentit occitan qu’es a créisser, pasmens aquò mena pas a la presa de consciéncia desvelopada e encara mens a una volontat d’engatjament dins las diferentas (totas) organizacions occitanas. Fòrça occitans s’acantonan al mitan cultural, ja en crisi el tanben (Dificultats actualas de l’IEO, vida jos perfusions de las Calandretas, Jornalet, mòrt de La Setmana, …). I a tanben a l’ora d’ara, un efècte psicologic collectiu dels pòples occidentals, que tendon a èsser desabusats, desmotivats, que son entrats dins una fatalitat que lor fa acceptar l’inacceptable. Amai d’aquò podriam parlar de las refòrmas aberrantas sus l’allocacion caumatge e las retiradas mentre que 11 300 miliards de dollars se passejan dins los paradises fiscals, del fascisme que puja amb de personalitats quitament pas candidatas a la presidenciala e que monopolisan l’atencion dels mèdias, tanben del cambiament climatic que va borrolar nòstre cada-jorn d’aicí pauc (produccion agricòla, besonhs en aiga, tempèstas, migracions màgers, …) o encara del còst de la vida qu’aumenta per de mai en mai de gents.

En fait, rarament dins l’Istòria modèrna del capitalisme, aquel aviá pas jamai tant mostrat sas flaquesas, injustícias, dècas. Paradoxalament, los occitans coma d’autres pòples se senton pas encara prèsts d’o tombar. Lo moviment dels gilets jaunes o mostrèt amb la manca d’organizacion daumatjosa.

La fin del FPRO marca pas la fin d’un cicle, ni la fin del militantisme revolucionari en Occitània. Los militants van contunhar de militar, comunicar, e subretot transmetre. La transmission, es la manca màger de l’occitanisme politic d’aquelas trenta darrèras annadas e que pagam encara uèi, esperam l’aplicar çò melhor possible.

Los dos camps d’accions que son las luchas socialas e la conscientizacion del pòple occitan sus la question nacionala devon contunhar d’animar los occitanistas en esperar un periòd mai propici a la combativitat e benlèu tanben per una nòva generacion que saurà aprofechar de l’experiéncia aquesida aquelas darrèras annadas per non pas produsir las meteissas errors.

Lo combat contunha, per una societat socialista desbarrassada de l’angoissa economica, aparaira de nòstras ressorças naturalas e contra lo fascisme. Visca Occitània !

 

Le FPRO créé en 2018 annonce la fin de son activité en tant qu’organisation politique.

Sont en cause, tout d’abord, un constat d’échec collectif : un éparpillement des militants sur le territoire des Pays d’Oc qui rend quasi impossible une action locale, des ambitions probablement démesurées au vu de l’effectif au sein de l’organisation et enfin une difficulté constante depuis les années 2010 à recruter des occitans et des occitanes pour lancer un processus révolutionnaire dans les Pays d’Oc. Un projet de société donc, qui répond aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux de notre temps face au néo-libéralisme sauvage et destructeur.

Ce qui nous amène à considérer l’autre cause de la fin de l’organisation : le contexte et les occitan.es.

Il y a un sentiment occitan qui croît mais qui ne se traduit pas par une prise de conscience développée et encore moins par une volonté d’engagement dans les différentes (toutes) organisations occitanes. Beaucoup d’occitans.es se cantonnent au milieu culturel bien qu’il soit en crise lui-aussi (Difficultés actuelles de l’IEO, vie sous perfusion des Calandretas, du Jornalet, mort de La Setmana, …). Il y a aussi un effet psychologique collectif des peuples occidentaux, actuellement, qui tendent à être désabusés, démotivés, qui sont entrés dans une fatalité qui leur fait accepter l’inacceptable. Entre autres choses on pourrait parler des réformes aberrantes sur l’allocation chômage et les retraites alors que 11 300 milliards de dollars se baladent dans des paradis fiscaux, du fascisme qui monte avec des personnalités même pas candidates à la présidentielle et qui monopolisent l’attention des médias, du changement climatique aussi qui va bouleverser notre quotidien d’ici peu (production agricole, besoins en eau, tempêtes, grandes migrations massives,…) ou encore du coût de la vie qui augmente pour des franges de plus en plus larges de la population.

En fait, rarement dans l’Histoire moderne du capitalisme ce dernier n’avait autant montré ses faiblesses, ses injustices, ses fautes. Paradoxalement, les Occitans.es comme d’autres peuples ne se sentent pas encore prêts à le renverser. Le mouvement des gilets jaunes l’a montré avec un défaut d’organisation dommageable.

 

La fin du FPRO ne marque pas la fin d’un cycle, ni la fin du militantisme révolutionnaire en Occitanie. Les militants.es vont continuer de militer, de communiquer, et surtout de transmettre. La transmission, ce qui a fait défaut à l’occitanisme politique ces 30 dernières années et que l’on paie encore aujourd’hui, nous comptons bien l’appliquer du mieux que possible.

 

Les deux champs d’action que sont les luttes sociales et la conscientisation du peuple occitan sur la question nationale doivent continuer d’animer les occitanistes en espérant une période plus propice à la combativité et peut-être aussi une nouvelle génération qui saura profiter de l’expérience acquise ces dernières années pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.

 

Le combat continue, pour une société socialiste débarrassée de l’angoisse économique, protectrice de nos ressources naturelles et contre le fascisme. Visca Occitania !

Published in Politica
Dimars, 03 Març 2020 15:19

E.Philippe et le 49.3

Le Premier ministre français Edouard Philippe vient d'annoncer le recours au mécanisme de contournement du pouvoir législatif via l'utilisation de l'alinéa 3 de l'article 49 (communément appelé 49.3). Que dit cet article ?

Published in Politica
Tagged under
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…