Societat

Mai 30, 2021
Mei de 54 acamps hens tots los País d’Oc qu’estón organizats, sovent au darrèr moment. Un ...

Occitània

Sep 15, 2019
    Il y a 400 ans, la France monarchique de Louis XIII annexait militairement le Béarn.

Politica

Ago 28, 2021
entervista deu Ciril Joanin, membre dirigent de l'organizacion politica Assemblada Occitana

Edito

Il y a plus de deux ans nous lancions NÒS – Nouvelles OccitanieS  comme projet s’intégrant à la lutte de libération sociale et nationale du peuple Occitan. Nous pouvons déjà affirmer que c’est une première bataille gagnée. Proposer des articles de qualité, variés et cela de manière régulière et fonctionnant seulement par le militantisme est en soi déjà une belle réussite. NÒS a démontré sa pertinence et la nécessité d’une presse au service d’une Occitània libre,  émancipée et unie à l’heure où l’occitanisme entre dans une nouvelle phase historique.

Le mouvement des Gilets Jaunes est venu relancer l’actualité de la lutte des classes en Hexagone et en Occitània. NÒS a été un des premiers médias en Occitània mais aussi au niveau hexagonal à appuyer le mouvement en y décelant  son sens profond, celui du retour de l’actualité de la Révolution  et également en analysant son potentiel occitaniste (opposition Paris/provinces, villes/campagnes, métropoles/périphéries). C’est le but profond de notre journal, donner des clés pour comprendre le monde et le transformer.  

Certes beaucoup de choses sont à retravailler dans le site mais nous avançons patiemment et avec fermeté, nous savons que le temps est de notre côté. La prochaine étape sera la sortie d’une version papier pour que cet instrument se matérialise dans le réel des luttes. Nous avons besoin de vous, faîtes connaître le journal, partagez les articles, proposez des articles mais aussi critiquez-les, tout cela fait partie d’un même processus et est donc nécessaire !

 

Vive NÒS, la presse démocratique et populaire au service de la nouvelle Occitània !

Òsca NÒS, la premsa democratica e populara au servici de la novèla Occitània !

Economia

Les monopoles sont les immenses entreprises qui détiennent une partie ou la totalité d'une branche de la production de marchandise. C'est à dire qui
L'impérialisme (voir ici), qui est notre système économique, est en crise profonde. C'est une crise systémique, c'est à dire qu'elle est au cœur du
Mai 2021
Mei de 54 acamps hens tots los País d’Oc qu’estón organizats, sovent au darrèr moment.
Un estrategia de terrenh diferenta deus autes pòples qui se son concentrats hens un sol lòc deu lor territòri (mei petit totun) com los Bascos qui s’amassèn en zòna charnega a Baiona (a l'entorn de 10 000 personas), los Bretons a Guingamp (10 000 manifestants.as), los Alsacians a Colmar, los de Corsega a Bastia o enqüèra los Catalans a Perpinhan (2 000 personas).
En Occitania, la mobilizacion esparrisclada (quauques miliers en tot) qu’avó l’avantatge de har parlar hens ua multituda de médias locaus en mei d’un tractament de la premsa exagonau qui trobè rarament un tau equivalent dab los comentaris costumèrs cargats d’ignorança o de maishanta fè.
Totun las  rasons de s’estrambordar que mancan. Las granas vilas occitanas que muishèn un desinterés consequent : 100 personas a Bordèu, un drin mei a Montpelhier e a Lemòtges, quauquas detzenas a Clarmont e a Ais en Provença.
Que son fin finau las vilas petitas o mejana qui an amassat lo mei de monde : mei de 400 a Pau, centenats a Albi, mei de 100 a Tarba,  un cinquantenat a Tolon, Agen, etc. Qu’èra sovent lo parat de parlar de la situacion aus elejuts locaus o de’us demandar ua presa de posicion clara. Las diferentas organizacions : oc-bi, calandreta, organizacions politicas qu’èran urosas d’aver au mensh podut miar un tribalh « pedagogic » sus representants qui èran a còps hèra luenh. Lo deputat d’Olt e Garona, Michel Lauzzana que demandè « mais d’où vient l’Occitan ? »
Totun, ua critica que corre : e pòt enqüèra ganhar quauqu’arren l’occitanisme en seguir aquera estrategia de lobbying chic efficaç e cargat de desilusions regularas ? De mei que podem constatar qu’enqüèra un còp los occitans e las occitanas e son demorats plan charmants quan en Bretanha e cremèssen l’article 2 o en Alsacia e lancèssen haria sus la cara deu president regionau de Grand-Est.
Que podem sonque notar un cambiament de lexic dab la nocion d’etnocidi afichada e partatjada. En efèit, lo hèit de tuar la nosta identita culturau qu’ei mei justa e mei grèu que lo simple linguicide.
 Enfin, que vam esperar de véder quin s’organizeràn adara los occitanistas cap a l’anticonstitucionalitat deu sistèmi imersiu qui s’ameritarè tot simplament de contra-atacar los simbèus de la Republica qui ns’etnocida.
 A notar, qu'en ensenhament 'anticonstitucionau' immersiu : Calandreta, qu'i a 64 escòlas, tres collègis e 1 licèu, repartits sus 19 departaments, per 3937 escolans escolarizats.
Cap aus devis ipocritas deus politicians de tot escantilh tanben hens ua temporada electorau on vam espiar çò que perpauseràn los e las qui dísen deféner l’occitan e çò qui heràn vertaderalent entaus País d’Òc. 
 
Tolon (fòto P.-L.P.)


Pàmias (fòto @blanc_loic)

Agen (fòto FPRO)
 
Pau (fòto @lamasetMaza)
 
Tarba (fòto FPRO)
 
Mai 30, 2021
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…